Accueil de 2 nouveaux prêtres sur Sarreguemines

Le samedi 9 septembre 2017 à l’église Saint-Nicolas, les abbés Antoine Yakpo-Ossobe et Clarence Wecker ont été accueillis par la communauté de paroisses de Sarreguemines en présence de l’abbé Jean-Luc Jost et du diacre Denis Laurent.

Lors de son homélie, l’abbé Jean-Luc Jost a souhaité la bienvenue aux 2 nouveaux venus et a rappelé le rôle du prêtre en 3 verbes : guider, enseigner, sanctifier (c’est à dire rendre saint).

Il a aussi repris l’enseignement du pape François qui compare le prêtre à un pasteur qui se doit d’être devant pour guider le troupeau, être au milieu pour sentir l’odeur de ses brebis, et à l’arrière pour s’occuper des plus faibles.

A la fin de la célébration, l’abbé Clarence Wecker et l’abbé Antoine Yakpo-Ossobe se sont présentés.

L’abbé Clarence Wecker

Une enfance heureuse, puis une vie de travailleur

L’abbé Clarence est le troisième d’une famille de 5 enfants de Petite-Rosselle. Né en 1961, il grandit dans la joie au sein d’une famille simple, entouré d’affection. Avant d’être prêtre, il travaille aux H.B.L (Houillères du Bassin de Lorraine) comme mineur de fond pendant 12 ans. Il a aussi travaillé pendant 3 ans, au jour, comme laborantin au centre de calculs d’aérage de Freyming-Merlebach.

Un appel après 15 ans de vie active

L’abbé témoigne

Bref, 15 années avant de percevoir au plus profond de moi-même, l’appel de quelqu’un que je ne connaissais plus vraiment. Il est venu me prendre là où je me trouvais, dans l’épaisseur de la pâte humaine, et il m’a conduit sur ses chemins qui ne sont pas des chemins de tranquillité, et généralement pas ceux que je voulais suivre et pas comme je voulais les suivre.

Reprise des études avant d’être ordonné prêtre

A l’âge de 32 ans, en 1993, Clarence entre au séminaire des Aînés de Vienne, dans l’Isère, destiné à ceux qui ont été dans la vie active et qui ont travaillé avant de reprendre des études. Il y passe 9 mois de discernement, “le temps d’une gestation”. Il poursuit 2 ans au Séminaire de premier cycle de Villers-les-Nancy et encore 3 années au grand séminaire de Metz.

Vie de prêtre

Il est ordonné prêtre en 2000 avec 6 autres confrères par Mgr Raffin. De l’an 2000 à 2005, il officie dans une communauté de 14 paroisses rurales près de Thionville, dans le pays des ” Trois Frontières “, le pays d’origine de l’archiprêtre, Jean-Luc Jost.

Nommé curé de Guénange en 2005, il est contraint d’interrompre cette fonction au bout de 4 mois, suite à 2 infarctus successifs. L’arrêt durera 3 ans. Gravement malade, il est alors greffé du coeur au début de l’année 2008.

Le don d’organe, c’est la charité par excellence et grâce à ce don, j’ai eu en cadeau une deuxième vie.

De 2009 à 2011, une mission lui est confiée en tant que curé dans la communauté de paroisses Notre-Dame des Nations de Behren-les-Forbach. Sa santé restant fragile, il devient prêtre coopérateur pour pouvoir mieux se soigner.

Mais rassurez-vous! Tout cela ne m’empêche pas de témoigner de ma foi ! Et si, des années de souffrance m’ont parfois mis en colère contre Dieu, je n’ai jamais douté de Lui : il ne m’a jamais déçu ! Je me réjouis de partager la mission avec vous tous. La vie fraternelle a du prix à mes yeux … Je me confie à vos prières; soyez sûrs des miennes pour vous tous !

L’abbé Clarence réside au presbytère de St-Denis et assurera le service comme prêtre coopérateur.

L’abbé Antoine Yakpo-Ossobe

Avant de se présenter, l’abbé Antoine a demandé 1 minute de silence en mémoire des victimes de l’ouragan Irma.

Né dans une famille profondément catholique

L’abbé Antoine Yakpo-Ossobé a 37 ans. Il est né au sud-ouest du Togo le 13 juin 1980 à Tomégbé dans la région des plateaux. Issu d’une famille profondément catholique, il embrasse la foi grâce à ses parents. Porté par une fervente ambiance chrétienne, après ses études primaires, il entre au petit séminaire Père Jérémie Moran de Datcha-Tsogli ( Atakpamé ) pour 8 années de formation. Ensuite il rejoint ses parents à Lomé pour poursuivre des études secondaires, notamment le Bac ” A ” Philo.

Etudes après le bac et entrée dans la vie active

Après le Baccalauréat, étant indécis de son cheminement vocationnel entre la vie religieuse et être prêtre diocésain, il intègre l’université de Lomé où il obtient au bout de 4 ans un certificat de Maîtrise en sociologie.

Ensuite il travaille quelques années en tant que bibliothécaire et comme Moniteur à l’Organisation Mondiale de la Santé ( OMS -TOGO ).

Pendant toutes ces années, le désir de devenir prêtre brûlait toujours en moi comme un feu non consumé. Avec l’aide de mon directeur spirituel, convaincu et ayant conscience de cela, c’est alors que j’ai décidé d’entrer au grand séminaire au Togo. Mais chose étonnante, ma demande n’a pas été acceptée à cause de mon âge qui dépassait l’âge limite de 25 ans imposé par le diocèse.

A Metz pour devenir prêtre

C’est ainsi qu’en août 2011, il arrive à Metz pour effectuer sa formation au grand séminaire de Lorraine. Après 5 ans de formation, il obtient une licence de théologie à l’Université de Lorraine et en juin 2016 il est ordonné diacre pour le compte du diocèse de Metz.

Après une année de stage pastoral comme vicaire dans la communauté de paroisse St Privat, puis comme aumônier-adjoint au complexe scolaire Jean XXIII , il obtient son baccalauréat canonique et est ordonné prêtre le 26 juin 2017 par Monseigneur Jean-Christophe Lagleize, en la cathédrale Saint-Etienne de Metz.

Il est désormais vicaire sur la communauté de paroisses de Sarreguemines. Quittant Metz pour Sarreguemines, l’abbé Antoine va devoir s’habituer à une nouvelle manière de vivre. Et il compte sur les ” frères et soeurs ” qu’il va bientôt rencontrer.

D’ors et déjà j’adresse mes salutations chaleureuses et fraternelles à toutes et à tous … Paix et joie à vous !

Quelques photos à la sortie de la messe

L’abbé Clarence

L’abbé Antoine

Autres photos

Un commentaire

Ajouter un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *