L’abbé Guerigen, nouveau curé de Sarreguemines, se présente

Depuis le 1er septembre 2019, l’abbé Pierre Guerigen est le nouveau curé archiprêtre de Sarreguemines. Il se présente dans une lettre publiée en septembre 2019 dans la revue mensuelle SarrEglise de la communauté de paroisses de Sarreguemines.

Chers amis,

Vous avez la bonté d’accueillir un nouveau curé à la rentrée 2019, et c’est fort légitime de votre part d’en savoir un peu plus sur ce nouveau pasteur qui vous est envoyé, dont vous ne savez pour beaucoup que le nom : Pierre Guerigen !

Je suis originaire du nord de la vallée de la Moselle, de Garche, un village faisant partie de Thionville, région qui naguère était désignée comme le Luxembourg français puisque la langue maternelle y est le luxembourgeois. J’y suis né il y a 50 ans, et j’ai grandi dans cette réalité mosellane d’un village encore marqué par des activités et des traditions rurales, où l’Eglise tenait encore toute sa place. J’ai grandi dans une famille bien ancrée dans le terroir mosellan, où le souvenir de Robert Schuman, député pendant plus de 40 ans de cette circonscription était bien vivace. C’est là que j’ai grandi, découvert et aimé la foi, cultivé mon goût pour le terroir, l’histoire, la nature.

Après mes études secondaires à Thionville, j’ai alors vécu une première grande aventure en partant étudier cinq ans dans une école d’ingénieur en Agriculture à Toulouse (ESA Purpan). Apprentissage de l’autonomie, investissement dans une vie étudiante riche et parcours en agriculture, gestion et management qui continue de largement me marquer. L’accompagnement par les jésuites qui avaient la charge de cette école n’est pas sans incidence sur mon cheminement spirituel depuis.

C’est avec mon diplôme d’ingénieur en agriculture en poche, en 1992, que se repose à moi de manière plus pressante ce désir qui m’habite depuis mon enfance : devenir prêtre… !

Le temps du service national comme coopérant en Allemagne à Francfort (développement des exportations de PME agro-alimentaires de la région Auvergne) puis du travail dans une collectivité territoriale comme ingénieur dans l’aménagement rural à Cattenom m’ont donné l’opportunité d’expérimenter la vie professionnelle sous différentes facettes.

Après ces trois années mises à profit pour discerner ma vocation, j’entre en 1995 au séminaire, d’abord à Villers -Lès-Nancy en premier cycle, puis notre évêque, Mgr Pierre Raffin me demande de poursuivre ma formation à l’Institut Catholique de Paris en rejoignant le séminaire « des Carmes » de 1997 à 2002.

C’est le 1er juillet 2001 que je reçois l’ordination presbytérale à la cathédrale de Metz. Je poursuis encore une année mes études pour achever ma licence canonique en théologie dogmatique. Et c’est en septembre 2002 que je me plonge « pour de bon » dans le ministère pastoral tout en assurant un enseignement en théologie dogmatique fort variable d’une année à l’autre. J’entame alors une longue période de ministère à Metz de 17 ans puisqu’en vous rejoignant vous me permettez de dépasser la vallée de la Moselle (de Garche, Thionville à Metz, c’est toujours la vallée de la Moselle qui est en ligne de mire) pour élargir mon horizon à l’Est du diocèse ! Ce ministère sera marqué par des lignes d’unification avec aussi des changements répétés.

Ainsi un premier ministère a unifié ma vie durant 13 années comme aumônier des étudiants à Metz (2002-2015), mon long temps de curé de Notre-Dame à Metz (2010-2019) durant 9 années aura été l’autre versant de ce parcours unifié. Par ailleurs j’ai beaucoup bougé d’abord comme vicaire à la paroisse Sainte-Thérèse à Metz durant 3 années, puis curé durant deux petites années (2005-2007) à Plappeville, Le Ban Saint-Martin et Longeville les Metz-Centre, et enfin prêtre coopérateur à Longeville-Saint-Symphorien (2007-2010) pour me permettre d’assumer les responsabilités de directeur du Service Diocésain des Vocations et du Service Diocésain pour l’Évangélisation des Jeunes.

Depuis 2015, en rejoignant l’équipe des pères du Grand Séminaire de Lorraine comme directeur des études à mi-temps, j’ai partagé mon temps entre la paroisse Notre-Dame plutôt tournée vers les jeunes adultes, la modération de la communauté de paroisses de Saint-Arnoul de Metz-Centre et le séminaire.

J’arrive au milieu de vous avec tout ce qui constitue ma personne, et ma première préoccupation sera de découvrir ce territoire et ses habitants.

Je sais que vous avez déjà largement pris votre part dans l’annonce de la Bonne Nouvelle, la célébration de notre Dieu et le service des hommes nos frères en commençant par les plus fragiles et les plus petits.

C’est donc avec vous que je pourrai remplir la mission que me confie notre évêque, et j’aurai besoin de vous !

En effet, vous devrez m’apprendre mon métier d’une certaine manière… j’ai exercé certes la fonction de curé, mais seulement pour 5.000 habitants et trois clochers ! La fonction et le rôle d’archiprêtre n’ont encore jamais été dans mon champ d’exercice…

Mais je pense que nous pourrons remplir les missions que le Seigneur nous confie en son Eglise si nous sommes animés par ce désir de le servir et de ressourcer inlassablement cette mission dans la prière.

Je compte sur vous pour que nous formions une communauté chrétienne en acte, où je pourrai compter sur votre prière et votre fraternelle sollicitude.

J’arrive chez vous…, chez nous, pour qu’ensemble, nous édifions la communauté chrétienne dont les hommes de la région de Sarreguemines ont besoin et qu’ainsi dans la complémentarité de nos vocations (laïcs, ministères laïcs et ordonnés, vie consacrée) nous puissions suivre le Christ et en être des témoins heureux.

Si je rends grâce pour tout ce qui a été fait par chacun d’entre vous, par vos différents pasteurs, et plus particulièrement mon prédécesseur l’abbé Jean-Luc Jost, vicaire épiscopal, c’est pour poursuivre l’aventure ensemble, au gré du souffle de l’Esprit, avec la boussole du concile Vatican II pour servir l’annonce de la Bonne Nouvelle en harmonie avec les orientations pastorales de notre diocèse de Metz.

Je terminerai en demandant à Notre-Dame du Perpétuel Secours du Blauberg d’étendre sa maternelle protection sur chacun d’entre nous pour qu’ensemble nous puissions discerner les œuvres que son Fils attend de nous pour que le Salut soit accueilli.

Abbé Pierre Guerigen +

Galerie photos

L’abbé Guerigen a été accueilli dans la communauté de paroisses de Sarreguemines lors d’une messe à l’église Saint-Nicolas, le 15 septembre 2019. L’évêque de Metz, Mgr Jean-Christophe Lagleize, a présidé la célébration.

Un commentaire

Ajouter un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.