L’institut Saint-Nicolas pour se former à la théologie

Depuis la rentrée 2018, les quatre diocèses de Lorraine (Metz, Nancy, Saint-Dié et Verdun) proposent une formation en théologie, avec possibilité de s’adapter au rythme de chacun. Cet enseignement s’adresse à tous ceux qui veulent approfondir la foi chrétienne. Au cours de cette expérience de vie chrétienne alliant célébration, formation et convivialité, vous pourrez préparer différents diplômes.

Du CAEPR à l’institut Saint-Nicolas

Depuis des années, le  Centre autonome d’Enseignement et de Pédagogie Religieux (CAEPR) assurait la formation universtaire à Metz, dans des bâtiments du Grand Séminaire. Divers diplômes étaient préparés notamment le Certificat d’Aptitude à l’Enseignement Religieux (CAPER) destiné à former les Intervenants en Enseignement Religieux dans le primaire. Les cours étaient assurés par les enseignants du CAEPR, département de théologie de l’Université de Lorraine à Metz, situé dans les locaux du Grand Séminaire.

Sur décision des évêques de Lorraine, l’institut Saint-Nicolas a vu le jour. le but est de donner les éléments fondamentaux de la foi chrétienne et d’offrir une base solide tant à une réflexion personnelle qu’à l’exercice d’une mission dans l’Église catholique. Différents diplômes peuvent être préparés notamment le Brevet interdiocésain de pédagogie (BIPER) qui est désormais requis pour les personnes qui interviennent à l’école primaire pour l’enseignement religieux.

Pour de plus amples information, consultez la page Initiation à la théologie ou le site de l’institut Saint-Nicolas.

Que devient le CAEPR ?

Depuis la rentrée 2018, il fait partie de l’Université des Sciences humaines et est délocalisé dans l’île du Saulcy. Les enseignants du département de théologie ont décidé de revoir leur offre de formation. Réfléchissant au contexte pluriculturel de la société, la nécessité d’un élargissement du champ théologique aux trois monothéismes leur est apparue évidente. Il ne s’agit pas d’un  département qui d’enseigne les sciences des religions mais de continuer à faire œuvre théologique. C’est pourquoi la formation théologique de l’Université de Lorraine n’a pas d’équivalent dans l’Hexagone.

Voir : le mot du directeur du CAEPR

Un commentaire

Ajouter un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.