“Tous appelés à être missionnaires” : consultez les fruits de cette rencontre

Les matinales du Centre Saint-Nicolas sont un temps pour réfléchir et échanger. Une cinquantaine de personnes étaient présentes pour inaugurer cette nouvelle formule de rencontre. Le Père Marc Botzung était invité pour aider chacun à réfléchir sur le thème du “disciple-missionnaire”.

J’essaye d’être un disciple de Jésus, mais il y a du boulot. … Le disciple est dans les pas du maître. … Dans notre vie de disciple, nous sommes toujours en apprentissage et guidé par l’Esprit Saint.  Marc Botzung

Le Père Marc Botzung est originaire de Sarreguemines, provincial de la Congrégation du Saint Esprit, Vice-président de la Conférence des religieux et religieuses de France.

Lors de cette matinale, il a développé le thème du jour en 11 points, invitant chacun à réfléchir sur sa place de disciple de Jésus et de disciple-missionnaire.

Voici un cours résumé


Merci à Georges Heichelbech pour le partage de ses notes

Pour approfondir le thème

Voici le no 121 extrait du texte “Joie de l’Evangile” que le Père Botzung a cité

121. Assurément, nous sommes tous appelés à grandir comme évangélisateurs. En même temps employons-nous à une meilleure formation, à un approfondissement de notre amour et à un témoignage plus clair de l’Évangile. En ce sens, nous devons tous accepter que les autres nous évangélisent constamment ; mais cela ne signifie pas que nous devons renoncer à la mission d’évangélisation, mais plutôt que nous devons trouver le mode de communiquer Jésus qui corresponde à la situation dans laquelle nous nous trouvons. Dans tous les cas, nous sommes tous appelés à offrir aux autres le témoignage explicite de l’amour salvifique du Seigneur, qui, bien au-delà de nos imperfections, nous donne sa proximité, sa Parole, sa force, et donne sens à notre vie. Ton cœur sait que la vie n’est pas la même sans lui, alors ce que tu as découvert, ce qui t’aide à vivre et te donne une espérance, c’est cela que tu dois communiquer aux autres. Notre imperfection ne doit pas être une excuse ; au contraire, la mission est un stimulant constant pour ne pas s’installer dans la médiocrité et pour continuer à grandir. Le témoignage de foi que tout chrétien est appelé à donner, implique d’affirmer, comme saint Paul : « Non que je sois déjà au but, ni déjà devenu parfait ; mais je poursuis ma course […] et je cours vers le but » (Ph 3, 12-13).

Un commentaire

Ajouter un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.