Eglise Saint-Nicolas

Visite guidée de l’église

L’église Saint Nicolas n’est pas à proprement parler un chef d’œuvre d’architecture religieuse. L’intérieur est de style baroque, tant par sa voûte écrasée et les colonnes supports que par les fines coquilles et le stucage des fenêtres et des ré hauts dorés, des arceaux de la nef à présent parfaitement mis en valeur par un éclairage de qualité et parfaitement adapté. C’est en somme un baroque relativement peu chargé d’ornements.

Pour davantage de détails sur le patrimoine artistique de l’église et son histoire, consultez  la visite détaillée de l’église Saint-Nicolas.

Historique de l’église

Jusqu’en 1802, Sarreguemines faisait partie de la paroisse Saint-Denis de Neunkirch. Les fidèles de l’agglomération disposaient toutefois sur place de trois chapelles pour leurs dévotions :

  • La plus ancienne des trois, la chapelle Saint Nicolas, se trouvait à mi pente du Schlossberg près des murailles du château. Une première mention en est faite en 1355. C’était une chapelle de style gothique. Elle fut interdite au culte et détruite en 1754.
  • Le deuxième édifice religieux de la ville était la chapelle de la Sainte Vierge. Elle fut élevée en 1392 au pied du Schlossberg, à l’emplacement actuel de l’église Saint Nicolas.
  • La chapelle Sainte Croix se trouvait à l’extérieur des murailles de la ville. On la situe habituellement aux environs de l’actuel carrefour de la rue de la Chapelle et de la rue Sainte Croix. Cette chapelle renfermait la statue de la Pièta, de Notre Dame des douleurs, actuel joyau de l’église saint Nicolas.

En juillet 1754, l’abbé Stein, prieur de l’abbaye de Wadgassen, et l’abbé Ferange, curé de la paroisse de Neunkirch décidèrent la construction d’une nouvelle église en remplacement des trois chapelles devenues trop vétustes et trop petites pour les 1650 paroissiens de Sarreguemines de l’époque.

La nouvelle église allait être construite sur l’emplacement de la chapelle de la Sainte Vierge. Les travaux commencèrent en 1764. L’église fut bénie le 21 mars 1768 par l’abbé Antoine Dambrun, alors curé de Neunkirch. L’emplacement choisi n’avait pas permis l’orientation classique des églises vers l’Est. Le chœur est orienté vers le Sud-est. L’église est de style composite : baroque à l’intérieur, classique à l’extérieur.